#445

J’ai peur qu’une seule phrase mal écrite ici ne puisse abîmer l’ensemble du journal, comme le ferait l’empreinte d’un mauvais coup porté sur un corps délicat.

Post navigation