#501

Allez, voyez le bon côté des choses : rester à la maison c’est enfin l’occasion de sortir les manuscrits des tiroirs et de reprendre la rédaction de votre roman pourri dont tout le monde se fout.

Post navigation